Navigation – Plan du site
Actualité économique

Radio analogique : fin des ondes moyennes le 31-12

Isabelle Bourgeois
p. 39-40

Entrées d’index

Mots-clés :

radio
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Dans la nuit du 31 décembre 2015, la radio Deutschlandfunk (Cologne) cessera d’émettre en ondes moyennes. Elle est la dernière de toutes les radios publiques allemandes à abandonner la bande de fréquences 531 à 1 611 kHz en usage depuis la naissance du média radio dans les années 1920. Elle s’était en effet vu accorder un sursis lié notamment à son statut particulier. Avant l’Unité allemande, sa mission était de desservir « l’Allemagne et l’Europe », c’est-à-dire d’informer les Allemands de la RDA et les pays du bloc soviétique sur l’actualité du monde occidental comme sur celle de leurs pays ; or à l’ère du tout terrestre analogique, seules les ondes moyennes (connues aussi sous le nom de « petites ondes » en France) permettaient de couvrir ces moyennes distances. Après l’Unité, Deutschlandradio avait été, non sans mal d’ailleurs (voir REA 98-99/2010), transformée en la seule radio nationale existant en Allemagne. En tant que telle, elle avait également pour spécificité de diffuser...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Bourgeois, « Radio analogique : fin des ondes moyennes le 31-12 », Regards sur l'économie allemande, 118-119 | 2015, 39-40.

Référence électronique

Isabelle Bourgeois, « Radio analogique : fin des ondes moyennes le 31-12 », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 118-119 | décembre 2015, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://rea.revues.org/4901

Haut de page

Auteur

Isabelle Bourgeois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page