Navigation – Plan du site
Notes de lecture
9

Sociologie de l’Allemagne

GEISSLER Rainer, Die Sozialstruktur Deutschlands. Zur gesellschaftlichen Entwicklung mit einer Bilanz zur Vereinigung / Proceedings of the „6th International Conference of German Socio-Economic Panel Study Users (SOEP 2004)“
Référence(s) :

GEISSLER Rainer, Die Sozialstruktur Deutschlands. Zur gesellschaftlichen Entwicklung mit einer Bilanz zur Vereinigung, VS Verlag für Sozialwissenschaften, Wiesbaden, 2006 (4ème édition, actualisée et augmentée), 428 p.

Proceedings of the „6th International Conference of German Socio-Economic Panel Study Users (SOEP 2004)“, Schmollers Jahrbuch, vol. 1, Duncker & Humblot, Berlin, 2005, 205 p.

Texte intégral

1Evolution de la population allemande dans les anciens et les nouveaux Länder, conditions de vie, disparités et catégories sociales, structures familiales, inégalités entre les sexes… voici quelques exemples des thématiques abordées par cette ‘germanoscopie’ de l’Allemagne avant et après l’unification dont Rainer Geißler, sociologue réputé, publie là une quatrième édition. Ce qui en fait un ouvrage de référence s’il en est, c’est son approche à la fois diachronique et synchronique de la société allemande. Parmi les données statistiques utilisées figurent bien évidemment celles du SOEP, recueillies annuellement depuis 1983 sur la base de sondages (pilotage : DIW) et destinées à la recherche. Elles trouvent leur équivalent dans l’European Community Household Panel. Or l’intégration européenne et la mondialisation accroissent la demande de statistiques comparées, soulevant dans le même temps une série de questions méthodologiques. Ces aspects étaient au cœur d’un congrès organisé à Berlin en 2004 (Schmollers Jahrbuch). (ib)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Sociologie de l’Allemagne », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 76 | mai 2006, document 9, mis en ligne le 24 avril 2008, consulté le 27 mai 2017. URL : http://rea.revues.org/484

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page