Navigation – Plan du site
Articles

La réforme du dialogue social en France : les enseignements de l’expérience allemande

René Lasserre
p. 29-42

Résumé

Cette contribution introductive à la réflexion actuellement en cours en France en vue d’une réforme du dialogue social a pour objet de mettre en évidence les différences systémiques les plus significatives qui séparent le système français et le système allemand de relations sociales. A partir de l’examen des principes organiques qui fondent l’efficacité du partenariat social allemand, elle vise à dégager des enseignements clés et des points incontournables pour une réforme du système français de relations professionnelles, avec l’objectif de mettre les partenaires sociaux en capacité d’engager et de promouvoir les « réformes structurelles » dont le pays a besoin.
Le propos s’inscrit dans la réflexion d’un groupe d’experts constitué à l’initiative de l’Institut Montaigne et ayant pour mission de formuler une série de propositions visant à rénover le dialogue social en France. Les points de vue que l’auteur développe ici, à partir d’une analyse fonctionnelle contrastive France-Allemagne, n’ont d’autre objet que d’apporter une contribution au débat et ne sauraient évidemment préjuger des propositions communes qui se dégageront des travaux du groupe de réflexion auquel il participe.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Un système de régulation sociale français qui tourne à vide
Les principes organiques du système allemand de relations professionnelles et leur mise en œuvre dans le dialogue social
La problématique de la modernisation du dialogue social français
Enseignements de l’expérience et des pratiques allemandes pour un aggiornamento social français

Aperçu du début du texte

Un système de régulation sociale français qui tourne à vide

Le constat d’une déficience du dialogue social n’est pas nouveau au regard des difficultés chroniques qu’éprouvent en France les organisations syndicales et patronales à concilier leurs positions tant pour aménager des conditions de rémunération, d’emploi et de travail que pour assurer une protection sociale qui préservent la compétitivité des entreprises face à la concurrence mondiale. Sous l’effet de la crise, la situation s’est encore aggravée : les marges du partage se sont amenuisées pour devenir négatives et faire désormais place sinon à la réduction, du moins à une redéfinition des acquis. Dans ce contexte, le système de régulation sociale français, caractérisé par l’émiettement, la faible représentativité et, par voie de conséquence, l’autorité et la responsabilité réduites des organisations tant syndicales que patronales, a montré l’ampleur de ses déficiences fonctionnelles, déficiences très largement auto-entretenu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

René Lasserre, « La réforme du dialogue social en France : les enseignements de l’expérience allemande  », Regards sur l'économie allemande, 116-117 | 2015, 29-42.

Référence électronique

René Lasserre, « La réforme du dialogue social en France : les enseignements de l’expérience allemande  », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 116-117 | juillet 2015, mis en ligne le 01 juillet 2017, consulté le 24 mai 2017. URL : http://rea.revues.org/4814 ; DOI : 10.4000/rea.4814

Haut de page

Auteur

René Lasserre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page