Navigation – Plan du site
Articles

Le travail des seniors en Allemagne

Karl Brenke
Traduction de Isabelle Bourgeois
p. 5-16

Résumé

En matière de travail des seniors, le gouvernement fédéral mène actuellement une politique à contre-courant de l’évolution réelle de la société et contraire aux intérêts économiques de l’Allemagne. Alors que, pour pérenniser le financement de l’assurance retraite, le processus pour porter progressivement, d’ici 2031, l’âge légal de départ à la retraite à 67 ans, venait tout juste de s’engager, la grande coalition a brusquement rebroussé chemin. Dorénavant, les actifs occupés ayant cotisé pendant 45 ans peuvent partir à la retraite dès l’âge de 63 ans sans que leur pension s’en trouve minorée.
Cette ‘réforme’ va à l’encontre d’une forte hausse – sans comparaison en Europe dans cette ampleur – du nombre d’actifs occupés de 65 ans et plus outre-Rhin. Si certains prolongent leur vie active par nécessité, la majorité d’entre eux sont mus par une motivation intrinsèque, c’est-à-dire par l’envie de rester en contact avec le monde professionnel. Dans une perspective économique aussi, une telle évolution est souhaitable. Car le vieillissement démographique fait que l’Allemagne ne peut se permettre de renoncer à une partie de sa main-d’œuvre qualifiée – et les seniors sont dans l’ensemble hautement qualifiés. Or si sont créées des incitations au départ anticipé à la retraite, une partie du capital humain si nécessaire se trouve littéralement mis en friche. Enfin, une telle politique n’apporte en rien plus de justice sociale. Car d’une part, elle stigmatise les seniors, laissant entendre qu’ils sont moins performants. Et d’autre part, elle fait peser de plus en plus lourdement le financement de l’assurance retraite légale sur les épaules des générations actuelles et futures de cotisants.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Vieillissement démographique, mais taux d’activité en hausse chez tous les seniors
La plus forte hausse du travail des seniors en comparaison européenne
Pas de différence entre les sexes
L’emploi des seniors a bénéficié de l’évolution favorable du marché du travail
Nette hausse du nombre des actifs occupés ayant l’âge de la retraite
Si les retraités travaillent, ce n’est généralement pas pour vaincre la pauvreté
L’impact décisif des réformes successives visant à préserver l’avenir du financement des retraites

Aperçu du début du texte

Vieillissement démographique, mais taux d’activité en hausse chez tous les seniors

Age moyen : 43,9 ans

La société allemande vieillit : à la fin 2013, la part des 60 ans et plus dépassait les 27 %, soit deux points de pourcentage de plus que dix ans auparavant. Le vieillissement démographique apparaît plus nettement encore quand on considère l’évolution de l’âge moyen : de 2001 à 2011 (dernières données disponibles), il est passé de 41,3 ans à 43,9 ans. Cette tendance va s’accélérer encore, l’espérance de vie s’allongeant du fait du progrès médical.

A quoi s’ajoute, dans le cas de l’Allemagne, un mouvement naturel de la population dont l’évolution s’effectue par vagues particulièrement prononcées, ainsi que le révèle la structure de la population résidente par âge (voir graphique page suivante).

Après la génération du baby-boom, celle de la pilule

Source des données : Statistisches Bundesamt. NB : population de < 1 à 84 ans.

Actuellement, la génération du baby-...
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Karl Brenke, « Le travail des seniors en Allemagne », Regards sur l'économie allemande, 115 | 2014, 5-16.

Référence électronique

Karl Brenke, « Le travail des seniors en Allemagne », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 115 | décembre 2014, mis en ligne le 01 décembre 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://rea.revues.org/4762 ; DOI : 10.4000/rea.4762

Haut de page

Auteur

Karl Brenke

sociologue, spécialiste du marché du travail au DIW (Berlin)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page