Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Vulgarisation

ZIESEMER B., Karl Marx für Jedermann. Der erste Denker der Globalisierung
Référence(s) :

ZIESEMER B., Karl Marx für Jedermann. Der erste Denker der Globalisierung, Frankfurter Allgemeine Buch, Francfort/Main, 2012, 220 p.

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 27 octobre 2014.

1« Karl Marx pour tous. Le premier penseur de la mondialisation ». Tel est le titre de cet essai publié par un ancien rédacteur en chef du quotidien des affaires Handelsblatt. Le propos de ce ‘Karl Marx revisité’ à la lumière de la crise de la finance mondiale et de ses suites est simple : ses thèses ont actuellement le vent en poupe dans l’opinion de nombre de pays européens dont l’Allemagne ; la crise ne semble-t-elle pas signer la mort du capitalisme ? Cette mode sert d’accroche à Ziesemer et l’amène à relire le grand penseur d’une époque elle aussi en profonde mutation : celle de la naissance de l’ère industrielle et de la mondialisation. « C’est peut-être aujourd’hui seulement, après que la mort des idéologies l’a fait tomber de son socle, qu’on peut le lire avec profit », annonce l’auteur. Et, alors qu’il a longtemps été enseveli « sous le tas d’immondices du marxisme », redécouvrir avec un regard neuf le cheminement d’un témoin et observateur avisé de la révolution capitaliste. (ib)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Vulgarisation », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 106 | octobre 2012, mis en ligne le 27 octobre 2014, consulté le 01 octobre 2014. URL : http://rea.revues.org/4480

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page