Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Essais

BLÜM N., Ehrliche Arbeit. Ein Angriff auf den Finanzkapitalismus und seine Raffgier / HÜTHER M., Die disziplinierte Freiheit. Eine neue Balance von Markt und Staat / SCHNIEDER A., SOMMERLATTE T. (eds), Die Zukunft der deutschen Wirtschaft. Visionen für 2030 / TRANKOVITS L., Weniger Demokratie wagen. Wie Wirtschaft und Politik wieder Handlungsfähig werden
Référence(s) :

BLÜM N., Ehrliche Arbeit. Ein Angriff auf den Finanzkapitalismus und seine Raffgier, Gütersloher Verlagshaus, Gütersloh, 2011, 318 p.

HÜTHER M., Die disziplinierte Freiheit. Eine neue Balance von Markt und Staat, Murmann Verlag, Hambourg, 2011, 188 p.

SCHNIEDER A., SOMMERLATTE T. (eds), Die Zukunft der deutschen Wirtschaft. Visionen für 2030, Publicis Publishing, Erlangen, 2010, 332 p.

TRANKOVITS L., Weniger Demokratie wagen. Wie Wirtschaft und Politik wieder Handlungsfähig werden, F.A.Z.-Institut für Management, Francfort/Main, 2011, 288 p.

Texte intégral

1Voici quatre ouvrages de réflexion. N. BLÜM, membre de la CDU et d’IG Metall, et qui fut ministre des Affaires sociales sous H. Kohl, part en guerre « contre le capitalisme financier et sa rapacité » et lance un vibrant plaidoyer pour le « travail honnête » qui est créateur d’identité et, surtout, nous permet de garder le contact avec le réel. L’économiste M. HÜTHER, président de l’Institut der deutschen Wirtschaft (Cologne), s’attache à l’équilibre entre liberté (individuelle) et responsabilité (collective), qui est la clé de voûte de l’économie sociale de marché, mais a perdu quelque peu de sa consistance dans le discours politique en Allemagne comme dans le reste de l’UE. Il replace ces concepts dans la normalité du réel (Europe, croissance, travail ou formation) et leur rend leur sens concret. TRANKOVITS pour sa part a choisi pour thématique la montée en puissance de la vox populi et des populismes en Allemagne, favorisée par le Web 2.0. Ce n’est pas ainsi qu’il convient de répondre à une société de plus en plus désorientée, estime-t-il, mais au contraire par une adaptation des structures de la démocratie représentative. Enfin, pour terminer l’année, on se plongera avec curiosité dans ces « visions » que livrent 50 auteurs d’horizons divers sur l’économie allemande en 2030 : industrie, technologies du futur, médias, politique, finance, mais aussi valeurs… (ib)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

«  Essais », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 103 | décembre 2011, mis en ligne le 20 décembre 2011, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://rea.revues.org/4373

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page