Navigation – Plan du site
Actualité économique

Formation : priorité du gouvernement et de l’opinion

Isabelle Bourgeois
p. 40

Texte intégral

1En 2009, les dépenses d’éducation et de formation programmées par Bund, Länder et com­munes se sont élevées à 97,9 milliards € – soit 4 % de plus qu’en 2008 (Destatis,). S’y ajoutent les 8,7 milliards € prévus pour la période 2009/2011 par la Loi d’investisse­ment dans l’avenir (Zukunfstinvestitionsgesetz) adoptée dans le cadre des plans de re­lance. L’Allemagne se rapproche à grands pas de son objectif d’une part de 10 % des dépenses de formation/recherche dans le PIB d’ici 2015. Car aux dépenses publiques s’ajoutent les dé­penses privées : en 2006, date de la dernière collecte de données par Destatis, le total atteignait 144,8 milliards €. Avec la recherche, il s’élevait à 198,5 mil­liards €, soit 8,5 % du PIB. L’opinion semble convaincue elle aussi de l’importance stra­tégique de la formation : 90 % des Allemands considèrent la hausse des dépenses en la matière comme la mesure la plus importante décidée par le nouveau gouvernement (ARD-Deutschlandtrend, novembre 2009). (IB)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Bourgeois, « Formation : priorité du gouvernement et de l’opinion », Regards sur l'économie allemande, 94 | 2009, 40.

Référence électronique

Isabelle Bourgeois, « Formation : priorité du gouvernement et de l’opinion », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 94 | décembre 2009, mis en ligne le 01 décembre 2011, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://rea.revues.org/4004

Haut de page

Auteur

Isabelle Bourgeois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page