Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Lobbying et communication

KÖHLER Tanja, SCHAFFRANIETZ Adrian (eds), Public Relations – Perspektiven und Poten­zi­a­le im 21. Jahrhundert / LEIF Thomas, SPETH Rudolf (eds), Die stille Macht. Lobbyismus in Deutschland / NEUBERT Kurt, SCHERER Helmut (eds), Die Zukunft der Kommunikationsberufe. Ausbildung, Berufs­felder, Arbeitsweisen / RAUPP Juliana, KLEWES Joachim (eds), Quo vadis Public Relations?
Référence(s) :

KÖHLER Tanja, SCHAFFRANIETZ Adrian (eds), Public Relations – Perspektiven und Poten­zi­a­le im 21. Jahrhundert, VS Verlag für Sozialwissenschaften, Wiesbaden, 2004, 248 p.

LEIF Thomas, SPETH Rudolf (eds), Die stille Macht. Lobbyismus in Deutschland, Westdeutscher Verlag, Wiesbaden, 2003, 386 p.

NEUBERT Kurt, SCHERER Helmut (eds), Die Zukunft der Kommunikationsberufe. Ausbildung, Berufs­felder, Arbeitsweisen, Schriftenreihe der DGPUK, vol. 31, UVK Verlagsgesellschaft, Constance, 2004, 306 p.

RAUPP Juliana, KLEWES Joachim (eds), Quo vadis Public Relations?, VS Verlag für Sozialwis­sen­schaften, Wiesbaden, 2004, 296 p.

Texte intégral

1En Allemagne, fédérations professionnelles, partenaires sociaux, s’expriment légitime­ment à la fois dans l’intérêt général (leurs membres contribuent à l’action collective) et pour faire valoir leurs intérêts particuliers. Mais le lobbying est en crise (voir REA 61/03), la défense de l’intérêt général marquant le pas. Un ouvrage collectif (LEIF et al.) retrace les évolutions d’une activité et de ses dérives. Ces dernières contribuent à jeter le dis­crédit sur un segment essentiel de la communication : les relations publiques, à la limite entre information ‘pure’ (informer l’opinion via la presse) et information ‘inté­ressée’ (ma­nipuler l’opinion). Les métiers de la communication, apparentés à ceux du journalisme, ont considérablement changé, évoluant vers ce qu’il est convenu d’appeler le « mana­ge­ment de la communication » (RAUPP et al.) avec ses techniques de gestion de crise, par exemple, ou d’internationalisation des stratégies (KOHLER et al.). Les for­mations à ces métiers de relations publiques se sont modifiées en conséquence (NEUBERT et al.) et se distinguent aujourd’hui de plus en plus du journalisme. (IB)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Lobbying et communication », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 67 | juillet 2004, mis en ligne le 08 octobre 2009, consulté le 17 août 2017. URL : http://rea.revues.org/3826

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page