Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Europe

STARK Hans, Kohl, l’Allemagne et l’Europe. La politique d’intégration européenne de la Ré­pu­blique fédérale 1982-1998 / WEINACHTER Michèle, Valéry Giscard d’Estaing et l’Allemagne. Le double rêve inachevé
Référence(s) :

STARK Hans, Kohl, l’Allemagne et l’Europe. La politique d’intégration européenne de la Ré­pu­blique fédérale 1982-1998, L’Harmattan, Paris, 2004, 488 p.

WEINACHTER Michèle, Valéry Giscard d’Estaing et l’Allemagne. Le double rêve inachevé, L’Harmattan, Paris, 2004, 428 p.

Texte intégral

1La politique européenne du chancelier Kohl a connu deux temps. Avant 1990, la RFA (Ouest) visait à renforcer son ancrage dans le camp occi­dental. Hel­mut Kohl cherchait avant tout à pré­munir son pays, à la souveraineté limitée, contre les risques d’iso­le­ment liés au conflit Est-Ouest. L’unité allemande, scel­lée le 3 octobre 1990, a changé la donne, mettant fin à la « guerre froide » et per­mettant à la RFA de recouvrer sa sou­ve­raineté. Les Etats de l’UE ont alors cherché à arrimer plus solidement en­core une RFA au poids politique et économique accru. Dans ce nouveau contexte, H. Kohl s’est fait l’artisan convaincu de l’intensifica­tion du proces­sus d’inté­gra­tion euro­péenne (Traités de Maastricht et d’Amster­dam). Hans Stark, secrétaire général du Cerfa (Ifri), a consa­cré à cette pé­riode un livre pas­sionnant, issu d’une thèse (Université de Paris I). La « relation sub­jec­tive » de VGE à l’Alle­magne, placée au cœur du second ouvrage, éclaire son engagement européen. Sensibilisé jeune aux questions alle­mandes, il avait noué une profonde amitié avec le chancelier Helmut Schmidt, base d’avancées fonda­mentales comme la création du SME en 1979 qui préfigurait l’UEM. Mais, « ni vraiment germano­phone, ni particulièrement germano­phile, il entend avant tout utiliser la dyna­mique franco-allemande, afin qu’un jour l’Europe retrouve son rayonnement mondial », explique l’auteur, maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise et chercheur associé au CIRAC. Or le double rêve de VGE est resté inachevé – double, car il liait son propre destin politique et la réalisation de sa vision : le rêve d’une union politique scellée avant l’élargissement de l’UE. Le Mur est tombé trop tôt. (IB)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Europe », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 67 | juillet 2004, mis en ligne le 08 octobre 2009, consulté le 28 juin 2017. URL : http://rea.revues.org/3820

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page