Navigation – Plan du site
Actualité économique

Innovation : une priorité, surtout en temps de crise

Solène Hazouard
p. 83-84

Texte intégral

La RFA consacre 2,54 % de son PIB à la R&D

1Alors que la Commission européenne a décidé de placer l’année 2009 sous le signe de l’innovation et de la créativité, l’Allemagne vient de publier deux rap­ports souli­gnant la nécessité de poursuivre les efforts entrepris en matière d’in­novation, dans un pays qui a pourtant consacré 2,54 % de son PIB à la R&D en 2007, se plaçant au 4e rang mondial derrière les Etats-Unis, le Japon et la Chine (moyenne OCDE : 2,26 %).

Dépenses de R&D du Bund : 12 milliards € en 2009

2Le rapport « Recherche et innovation pour l’Allemagne » (« Forschung und In­nova­tion für Deutschland. Bilanz und Perspektive »), publié fin avril 2009 par le ministère fédé­ral de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF), dresse un bi­lan positif dela poli­tique de la recherche et de l’innovation du gouvernement fé­déral. L’augmenta­tion con­séquente, ces dernières années, des moyens alloués à la R&D ainsi que l’introduction en 2006 de la Stratégie Hautes Technologies pour l’Allemagne (Hightech-Strategie für Deutschland) ont accru les perspectives de croissance de l’Alle­magne, se félicite le BMBF. Ainsi depuis 2005, le volume des investissements an­nuels du Bund est pas­sé de 9 milliards € à 12 milliards €. Quant aux programmes conjoncturels adoptés dans le cadre de la crise ac­tuelle, ils prévoient des investis­sements massifs dans l’en­sei­gnement, la rec­herche et l’innovation en vue de leur mo­dernisation : 6,5 milliards € pour la formation/recherche, et 900 millions € pour la R&D dans les PME.

Dépenses de R&D du Bund et des Länder (financement), en millions €

Dépenses de R&D du Bund et des Länder (financement), en millions €

Source : BMBF. 1) 2007 : estimation ; 2) à partir de 2008 : objectif prévisionnel.

Dépenses privées de R&D : 46 milliards € en 2008

3En outre, le ministère de la Recherche dresse le bilan de l’Initiative d’Ex­cel­lence uni­versitaire (Exzellenzinitiative), du Pacte de l’enseignement supé­rieur (Hoch­schulpakt) et du Pacte pour la Recherche et l’Innovation (Pakt für Forschung und In­novation ; sur ces trois pactes, voir REA 88/08). Ceux-ci ont eu un impact favorable sur l’attrac­tivité scien­ti­fique de la RFA, consolidée par ailleurs par un bon positionnement des entre­prises sur les marchés mondiaux des biens technologiques. Ces dernières ont saisi elles aussi le caractère déterminant de l’innovation pour la compétitivité, accrois­sant leurs dépenses de R&D de 4,4 milliards € (+11,3 %) entre 2005 et 2007, contre à peine 3,1 milliards € entre 2000 et 2005 (+8,6 %). Le volume total du financement pri­vé prévu pour 2008 était de 45,7 milliards €, soit 2,7 milliards € de plus. En raison d’une aide fédérale renfor­cée pour les PME, la hausse est encore plus nette au sein de cette ca­tégorie d’entreprises, avec +12 % entre 2006 et 2007 (voir REA 90/09).

4Inscrivant ses objectifs dans une vision à long terme, le gouvernement fédéral sou­haite donc, malgré, ou plutôt : en raison de la crise, poursuivre dans la voie em­prun­tée. Il importe plus que jamais de promouvoir la compétitivité des entreprises alle­mandes, décisive en matière d’emploi, et de contribuer à répondre aux défis actuels que sont notamment le réchauffement climatique, l’efficience énergétique, la maî­trise des ressources na­tu­relles, la santé ou le vieillissement démographique.

L’effort doit être poursuivi, notamment en ce qui concerne le soutien aux PME

5En publiant ce bilan, le gouvernement fédéral prend position sur le rapport 2009 de la Commission d’experts Recherche et Innovation (Expertenkommission For­schung und Innovation, EFI), remis le 4 mars dernier à la chancelière. Ce think tank indé­pendant, instauré en 2006 par le gouvernement fédéral, a pour voca­tion de formuler des re­commandations aux pouvoirs publics en matière d’inno­vation, cette notion allant bien au-delà de la R&D pour y inclure les processus de commercialisation ou de valorisa­tion. Bien qu’elle soutienne dans l’ensemble les mesures phares du gou­vernement fédéral, la Commission d’experts estime que les mesures d’investisse­ment dans le système d’enseignement supérieur adoptées dans le cadre du second programme conjoncturel (voir REA 90/09) doivent impérativement venir s’ajouter aux moyens pré­vus dans le cadre de la politique générale de modernisation du système d’enseigne­ment et de forma­tion. Par ailleurs, elle déplore le « faible niveau de capitaux propres détenus par les PME allemandes » et le « développement trop limité du capital-risque » outre-Rhin, comparé à la situa­tion internationale, qui cons­tituent une « fai­blesse essentielle du système alle­mand d’innovation ».

6Fidèle à son approche globale du concept d’innovation, l’EFI préconise d’aller plus loin dans les réformes avec une refonte du système de formation, une in­tensifi­ca­tion des transferts de technologies, ainsi que la mise en place d’un ré­gime fiscal incitant à l’innovation, via notamment l’introduction d’une aide fis­cale pour les acti­vités de R&D (crédit impôt-re­cherche). Outre-Rhin, la politique de l’innovation s’ins­crit ainsi dans un ensemble plus vaste : celui de la politique générale de réformes structurelles desti­nées à renforcer la compétitivité globale du site Allemagne (« Stratégie de Lis­bonne »). La crise actuelle rappelle l’urgence de cet effort de mo­dernisation, d’autant plus, comme le souligne le rapport de l’EFI, que « la politique de recherche et d’inno­vation ne déploie ses effets qu’à moyen, voire à long terme »… (SH)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Dépenses de R&D du Bund et des Länder (financement), en millions €
Crédits Source : BMBF. 1) 2007 : estimation ; 2) à partir de 2008 : objectif prévisionnel.
URL http://rea.revues.org/docannexe/image/3715/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 94k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Solène Hazouard, « Innovation : une priorité, surtout en temps de crise », Regards sur l'économie allemande, 91 | 2009, 83-84.

Référence électronique

Solène Hazouard, « Innovation : une priorité, surtout en temps de crise », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 91 | mai 2009, mis en ligne le 01 mai 2011, consulté le 16 octobre 2017. URL : http://rea.revues.org/3715

Haut de page

Auteur

Solène Hazouard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page