Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Société et valeurs

MIEGEL Meinhard, PETERSEN Thomas, Der programmierte Stillstand. Das widersprüchliche Ver­hältnis der Deutschen zu Wirtschaftswachstum und materieller Wohlstandsmehrung
Référence(s) :

MIEGEL Meinhard, PETERSEN Thomas, Der programmierte Stillstand. Das widersprüchliche Ver­hältnis der Deutschen zu Wirtschaftswachstum und materieller Wohlstandsmehrung, Olzog Verlag, Munich, 2008, 128 p.

Texte intégral

1« La capacité d’une société au progrès exige bien plus que le simple accroissement des biens matériels » L’Institut für Demoskopie d’Allensbach (voir REA 80/07) avait réalisé en avril/mai 2007 pour le compte du think tank IWG Bonn une enquête représentative pour sai­sir l’état d’esprit des Allemands à l’aube du XXIe siècle. Si elle con­firme une certaine pro­pension à l’immobilisme, liée au vieillissement comme à une pro­fonde mutation d’une société qui a littéralement conquis sa prospérité, elle révèle aussi que les Alle­mands as­pirent aujourd’hui à des valeurs comme la sécurité ou la confiance. Pour le politique, cela signifie qu’au lieu de se focaliser sur la seule croissance, il doit aussi et même avant tout viser l’immatériel – en un mot : donner du sens à son action. L’étude laisse entrevoir com­ment pourrait réagir la société alle­mande aux bouleversement en cours. (ib)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Société et valeurs », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 89 | décembre 2008, mis en ligne le 13 janvier 2009, consulté le 27 juin 2017. URL : http://rea.revues.org/3163

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page