Navigation – Plan du site
Actualité économique

BDI : un nouveau président à partir du 1er janvier 2009

Isabelle Bourgeois
p. 38

Texte intégral

1La Fédération allemande de l’industrie (BDI) vient d’élire son nouveau président. Au dé­but de l’année, Hans-Peter Keitel succèdera à Jürgen Thumann, en poste depuis 2005. H.-P. Keitel, qui fut longtemps président du directoire du groupe de BTP Hochtief, exerce, depuis trois ans, les fonctions de président de la Fédération allemande du bâti­ment (Hauptverband der Deutschen Bauindustrie) et de vice-président du BDI. Connu pour être à la fois un manager de choc et un fin négociateur, il saura mieux faire valoir auprès des pouvoirs publics les intérêts de l’industrie, espère-t-on dans la branche où certains reprochent à J. Thumann d’avoir mené une politique trop conciliante. Quoi qu’il en soit, conformément aux statuts du BDI, ce dernier en sera le nouveau vice-président dès janvier, ce qui assure une certaine continuité au sein de la fédération.

2H.-P. Keitel est réputé pour avoir su établir « une relation constructive » avec les syndi­cats, ainsi qu’il le formule lui-même dans un entretien accordé au quotidien Süddeutsche Zeitung (07-10-08). Il est vrai que cette formule diplomatique recouvre des discussions délicates et complexes, surtout avec un syndicat ver.di en mal d’identité, sur des dos­siers aussi contradictoires comme l’extension du salaire minimum légal dans certains métiers du BTP, ou une plus grande flexibilisation des accords de branche permettant de confier la fixation des salaires aux négociations d’entreprise. Certes, ni la fédération du BTP ni le BDI ne négocient les conventions salariales ; simples lobbies des intérêts de branche, ils n’en ont pas la compétence dans le jeu institutionnel allemand. Mais ils n’en participent pas moins, en tant que représentants des intérêts des acteurs économiques, aux débats portant sur les grands enjeux de politique économique et sociale. En arrivant à la tête du BDI, le nouveau président aura pour ‘interlocuteur’ principal le syndicat IG Metall, en voie de rénovation (voir REA 72/05), mais toujours fidèle à la culture du syndi­cat unitaire de branche et ardent défenseur de l’autonomie tarifaire. Dans le même en­tretien, où il était interrogé sur les risques liés à la crise financière, H.-P. Keitel affirmait que celui qu’il redoute le plus, étant donné que l’intervention des pouvoirs publics pour stabiliser les marchés financiers amplifie là une tendance de fond dans la société, c’est « le retour à un interventionnisme d’Etat ». Le nouveau président du BDI mettra tout en œuvre pour défendre l’orthodoxie ordo-libérale... (IB)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Bourgeois, « BDI : un nouveau président à partir du 1er janvier 2009 », Regards sur l'économie allemande, 89 | 2008, 38.

Référence électronique

Isabelle Bourgeois, « BDI : un nouveau président à partir du 1er janvier 2009 », Regards sur l'économie allemande [En ligne], 89 | décembre 2008, mis en ligne le 01 décembre 2010, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://rea.revues.org/2913

Haut de page

Auteur

Isabelle Bourgeois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIRAC

Haut de page